Nouvelle année 2021!

2020 a fourni son lot de surprises, de difficultés et de rebondissements. Nos incubés ont réagi avec agilité et résilience.

Nous sommes prêts à entamer 2021 avec optimisme et volonté!

Toute l’équipe de l’incubateur technologique formule ses meilleurs vœux de réussite, d’audace, de créativité et de prospérité.

Comité consultatif hybride !

Une nouvelle fois, l’équipe de l’incubateur technologique d’IMT Mines Albi sait faire preuve d’agilité afin de proposer un comité consultatif le plus adapté à la situation.

Pour cette édition, les membres du jury suivent le comité consultatif à distance, via une application sécurisée de visioconférence. Par contre, les incubés et les nouveaux projets se retrouvent au bâtiment innov’action. Bien entendu tous les gestes barrières sont respectés.

Comité consultatif hybride du 14 octobre dans le bâtiment Innov’action.

Les nouveaux projets

Le jury, composé de 13 membres, assiste à la présentation des deux nouveaux projets proposés :

  • JUNGLO, présenté par Vanessa Golfier est une solution de gestion du « dernier kilomètre » pour les livraisons; une sorte de blablacar du colis, économique et écologique.
  • SKEP, présenté par Théo Léali et Pascal Benard , propose une solution de transport de matériel et de charges lourdes sur des véhicules type van.

Lors de cet exercice, chaque projet bénéficie de 20 minutes pour convaincre. Pour cela, chacun choisit la formule de présentation qui convient le mieux. Après ça, le jury interroge les porteurs de projet en posant différentes questions. Cet échange permet donc de clarifier certains points ou de soulever des difficultés . Puis, un vote à distance et en temps réel permet de connaitre immédiatement le résultat : 5 minutes de tension. Mais surtout une bonne nouvelle, car les deux projets remportent un vif succès. Ils intègrent donc l’incubateur technologique IMT Mines Albi, qui est fier d’accueillir aujourd’hui 9 incubés prometteurs et motivés.

L’actualité de l’incubateur

Dans un deuxième temps, le comité consultatif propose un nouveau format, plus dynamique et interactif, sous forme de table ronde. Les incubés dont l’actualité est la plus chargée, dialoguent avec les membres du jury sur différents sujets importants. Cette table ronde est animée par notre startupper talent maker, Loïc Gaté.

  • Alert Smart City montre tout son potentiel au regard de l’actualité dans le Gard.
  • Hycco pérennise des partenariats et monte encore en compétences techniques.
  • LISA multiplie les partenariats.
Victor Prémaud, projet LISA, répond aux questions de Loïc Gaté.

Ce comité consultatif était riche de promesses et d’engagement et nous vous donnons rendez vous en février pour la prochaine édition.

LISA: l’humain avant tout

Le projet LISA est dans l’incubateur technologique IMT Mines Albi depuis seulement 3 mois, mais ses progrès et son actualité fourmillent !

Les origines

Au départ, c’est un projet né d’une rencontre entre deux papas à la sortie de l’école. L’un, Jérôme, est poly amputé, l’autre, Benjamin, ingénieur chez Airbus. Le premier déborde d’énergie et de projets sportifs, le second est sidéré par les difficultés techniques et financières des personnes amputées pour accéder aux équipements sportifs.

Benjamin veut proposer à l’Humanity Lab de Airbus de travailler sur l’accessibilité au sport pour les personnes handicapées. Finalement ce sera plutôt un projet MIA (Mission d’Innov’Action), proposé aux étudiants d’IMT Mines Albi qui permettra au projet de voir le jour, en relation avec l’Humanity lab de Airbus.

Une équipe de 8 étudiants s’intéressent rapidement à ce projet qui réunit toutes les valeurs auxquelles ils sont attachés : Humain, Sport, éco-conception et développement durable.

Workshop

Le projet

Leur rencontre avec Jérôme est déterminante : « Il nous a donné une belle leçon de vie ! Comment ne pas s’investir dans ce projet ? »

Ils ont réalisé différents ateliers (workshops) accompagnés par des experts (Médecins spécialisés, kinésithérapeutes, chercheurs, ingénieurs) afin de définir un axe de travail pertinent. À la suite d’une visite du site de production de l’A350 à Toulouse l’idée de fabriquer une lame de course à partir de fibres de carbone réutilisées voit le jour. Après un mois de conception sur logiciels et de réflexion sur un process de fabrication avec le soutien de l’ICA (Institut Clément Ader) et d’IMT Mines Albi, un premier prototype est réalisé pour le plus grand bonheur de Jérôme et de toute l’équipe.

Après une batterie de tests, la lame est proposée à Jérôme qui n’hésite pas à l’essayer. C’est un succès. L’équipe est ravie et une petite vidéo de démonstration est tournée dans les rues d’Albi.

Jérôme, appareillé avec les lames LISA

Le projet reçoit le prix coup de cœur au salon « Mines’ovactions » en février et l’aventure aurait pu s’arrêter là, mais ce n’est pas simplement un projet pédagogique. L’équipe est soudée et enthousiaste. Il semble donc hors de question d’en rester là. Le prototype est fonctionnel et prometteur. Il ouvre des possibilités incroyables pour que les personnes handicapées accèdent au sport à moindre coût.

La concrétisation

Le projet est donc présenté à l’incubateur d’IMT Mines Albi qui l’intègre sans hésitation lors de son comité consultatif de juin 2020.

Depuis, l’actualité foisonne : plusieurs partenaires participent activement au projet.

Airbus et LISA vont continuer à collaborer pour chercher à revaloriser les fibres de carbone inutilisables par l’avionneur.

Dassault met à disposition de l’équipe plusieurs logiciels.

Décathlon s’investit aussi, notamment pour participer à différents événements.

Mais LISA compte aussi Salomon et EDF dans ses soutiens.

Le projet est aussi engagé sur plusieurs concours tel que le Sportup Summit.

L’engouement pour cette lame novatrice et écologique ne faiblit pas. Mais il reste encore beaucoup à faire pour finaliser le projet, surtout sur le plan marketing. L’équipe souhaite présenter un produit commercialisable fin 2021 et met tout en œuvre pour réussir ce challenge.

l’équipe LISA